Santé mentale au travail : fléau québécois?

Florent Francoeur, de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, a également confirmé la tendance au quotidien québécois : « Il y a 15 ans, 30 % des absences étaient liées à la maladie mentale. Aujourd’hui, le pourcentage se situe entre 50 % et 60 %. Par ailleurs, les antidépresseurs sont la deuxième catégorie de médicaments la plus vendue au Québec ».

Voir l’article original

Laisser un commentaire